Fédération Colombophile Française

Volière

Home Volière
by admin

UTILITE ( Destinée aux reproducteurs, femelles des veufs...)

Elle n’est pas indispensable, mais les colombophiles qui jouent au veuf en ont généralement une qui abrite les femelles. Dans ce cas, il s’agit d’une volière simple, qui ne comporte que des perchoirs individuels pour que les femelles ne s’accouplent pas entre elles.

Jointe à un pigeonnier, elle peut abriter les meilleurs reproducteurs. Ils sont ainsi à l’abri des prédateurs et des empoisonnements sur les toits et aux champs.

 – Certains construisent un petite volière pour chacun des couples de reproducteurs. De cette façon, on a la certitude de l’identité du père quand le couple donne des jeunes.

CONSTRUCTION

La volière peut communiquer avec un pigeonnier (quand elle est utilisée pour des reproducteurs) ou bien ne comporter qu’un abri dans le cas d’une utilisation passagère ou saisonnière.

 – Elle est souvent construite en grillage : si les mailles sont étroites, les moineaux ne passent pas, mais parfois, les pigeons s’y blessent ou abîment leur plumage. Il est bon de disposer des perchoirs tout le tour de la volière pour que les pigeons ne s’accrochent pas au grillage.
Il faut prévoir une zone abritée de la pluie et du soleil.

 – Vous pouvez recouvrir le sol de sable ou le laisser en herbe. Certains disposent un maillage de lattes horizontal pour que les pigeons ne puissent pas descendre à terre.

 – Pour les femelles, on construit une volière étroite pour les attraper plus facilement.