Fédération Colombophile Française

Paratyphose (salmonellose)

Home Paratyphose (salmonellose)
by admin

Généralités

 – Cette maladie est due à un microbe de la famille des Salmonella. En général, il s’agit chez les pigeons de salmonella typhimurium, parfois de salmonella aertrycke ou bacille de Breslau, ou encore salmonella enteritidis ou salmonella pullorum-gallinarum.

 – On confond souvent la typhoïde et le typhus, alors qu’il s’agit de maladies différentes. Le typhus est provoqué par une rickettsie. Les salmonelles provoquent donc une maladie appelée « typhoïde » pour les rats et les souris, et paratyphoïde ou paratyphose pour les oiseaux.
Salmonella typhimurium, responsable de la paratyphose, possède les antigènes 0, I, IV, V et XII et fait partie du groupe B. 

 – Un examen microscopique la révèle assez facilement dans les oeufs ou les fientes, mais elle est présente partout dans le corps des pigeons infectés.

Les symptômes

On peut observer, séparés ou conjugués, les symptômes suivants :

 – Diarrhée fétide, soif intense.
Le pigeon maigrit parce qu’il se vide, mais il mange quand même et boit énormément.

 – Arthrite salmonellique :  gonflement comme une boule autour de l’articulation (si c’est à l’aile, le pigeon ne sait plus voler), mal d’aile, boiterie.

 – Faiblesse des pattes : le pigeon ne tient plus debout.
Chez l’homme, forte fièvre, je ne sais pas si on peut la mesurer pour le pigeon …( Température normale 41 / 42 degrés )

 – Troubles nerveux de la tête, torticolis, déséquilibre.

 – Oeufs noirs, qui n’éclosent pas, ou alors les jeunes meurent quelques jours après la naissance, avec une diarrhée blanche.
En effet, l’ovaire et les ovules sont toujours attaqués. A l’autopsie, on découvre un ovaire atrophié et des ovules déformés, pédiculés.

 – Stérilité passagère : les femelles infectées ne pondent plus.

Les traitements

 – Si vous pouvez isoler les pigeons atteints, c’est préférable.

 – Il est nécessaire de bien désinfecter le sol et l’abreuvoir. La vaccination préventive est fortement conseillée.

 – Curativement, il faut absolument employer des antibiotiques (tétracyclines, enrofloxacine, fluméquine, amoxicilline et acide clavulanique…) et un médicament pour réensemencer le tube digestif (consultez un vétérinaire). 

 – Il est conseillé de vacciner 15 jours après la fin du traitement.
Certains éleveurs de volailles saupoudrent la nourriture des poussins de fientes sèches et saines, afin de leur fournir une flore intestinale adaptée et résistante.