Fédération Colombophile Française

Ornithose ou psittacose

Home Ornithose ou psittacose
by admin

Généralités

Ces deux maladies ont presque la même origine.

 – La psittacose est provoquée par un pseudo-virus le plus souvent apporté par les perruches, les perroquets ou les canaris. Elle est transmissible à l’homme et peut être mortelle.

 L’agent de la psittacose n’est ni un virus, ni une bactérie, mais un agent microscopique qui se rapproche à la fois des rickettsies et des bactéries. Son nom actuel est chlamydia psittaci.

 – L’ornithose est due à un virus atténué de la psittacose ou à un virus du même type. Le pigeon est le principal porteur de cette maladie.

Les symptômes

 – La forme grave de la maladie débute par des vomissements, des douleurs articulaires et une soif intense. Le pouls est très rapide. 

 – Dès la deuxième semaine s’installent des signes pulmonaires. La respiration est rapide. On note des symptômes de broncho-pneumonie, parfois d’encéphalite, se traduisant par une perte d’équilibre. 

 – La troisième semaine, la maladie peut évoluer soit vers la mort consécutive à une myocardite, à une complication rénale ou à une thrombose rénale, soit vers la guérison. La convalescence est longue, avec des signes de dystonie neurovégétative. Les rechutes sont possibles.
 – A l’autopsie ( vétérinaire), on trouve des lésions à la rate et au foie. Ce dernier montre des zones irrégulières de nécrose avec adidophilie et picnose nucléaire.

 – La forme atténuée de la maladie est plus difficile à déceler : respiration difficile, rapide et vomissements.

 – Si vous avez des perruches, des perroquets ou des oiseaux de cage, prenez des mesures préventives et surveillez vos volatiles.

Les traitements

 –  Maintenez une hygiène stricte des locaux et désinfectez-les. Donnez des antibiotiques (tétracyclines ou des antibiotiques à large spectre).

 – Tout animal atteint doit faire l’objet d’une déclaration officielle. Contactez un vétérinaire. Les personnes ayant été en contact avec la maladie doivent être surveillés médicalement.